Idées pratiques

Comment sortir les planisphère du carton sans les abîmer ?

En suivant votre instinct et votre esprit pratique, ça devrait le faire tout seul ! Mais si une technique vous rassure :

  • Si vous ne souhaitez pas garder le carton, c’est facile : découpez le carton dans le sens de la longueur au niveau d’un angle avec des ciseaux, en faisant attention au tout début (petits mouvements). Ceci n’est pas valable pour le tube carré super renforcé (colis entre 4 et 8 cartes) –> reportez-vous au point suivant
  • Si vous souhaitez garder le carton (ou qu’il est trop solide pour être découpé) :
    • Triangle : retirer les scotch, les pièces du bout viennent souvent avec. Ouvrez le carton, attrapez les coins intérieurs des cartes avec 3 doigts et tournez-les dans le seul sens possible : cela diminue le diamètre du rouleau de cartes que vous pouvez sortir délicatement des deux mains, en tenant le carton serré entre vos jambes.
    • Carré (20 cm * 20 cm * 70 cm) > 8 plani : retirer les scotch, ouvrez le carton, attrapez les coins intérieurs des cartes avec 3 doigts et tournez-les dans le seul sens possible : cela diminue le diamètre du rouleau de cartes que vous pouvez sortir délicatement des deux mains, en tenant le carton serré entre vos jambes.
    • Carré renforcé (10 * 10 * 80 cm) : enlevez le couvercle plastique. Attrapez les coins intérieurs des cartes avec 3 doigts et tournez-les dans le seul sens possible : cela diminue le diamètre du rouleau de cartes que vous pouvez sortir délicatement des deux mains, en tenant le carton serré entre vos jambes.

Comment mettre en valeur les planisphères ?

Le format 70 * 100 cm est standard, mais c’est à peu près le plus grand des formats facilement encadrable.

Vous aurez probablement les meilleures idées sur comment mettre en valeur vos cartes, car vous savez ce que vous aimez, où vous habitez, etc. Voici quelques possibilités d’ordre général :

  • Nues : ces cartes se fixent facilement au mur : punaises, clous, scotch, scotch double face, agrafes, etc
  • Sous plexiglas : les inconvénients : peut gondoler,  se tordre, pas toujours classe – les avantages = léger, pas cher 
  • Sous verre : les inconvénients : lourd, un peu cher – les avantages = parfaitement droit et lisse, classe 
  • Encadrement verre : l’inconvénient : souvent cher, lourd – les avantages : l’idéal au niveau du rendu !

Où les accrocher ?

Où vous voulez ! 🙂

Si vous ne savez pas trop : l’endroit qui me semble le plus adapté pour cet objet est, accrochez-vous bien : les toilettes ! Car c’est tout simplement l’endroit où l’on peut prendre le temps de la regarder, de lire, de s’évader… Autre avantage : si on la place bien, les enfants peuvent aussi la lire facilement.

Bien sûr ça marche aussi très bien dans un salon, une chambre (pourquoi pas au plafond au-dessus du lit ?), un couloir, un bureau, un hall d’entrée, une bibliothèque, etc. C’est mieux quand on a un minimum de recul pour pouvoir l’embrasser du regard toute entière…

Quelques usages insolites ?

Comme tout objet, il peut être subverti par modification et extension de ses usages ! Je vous invite à enrichir ce paragraphe de vos propre idées, trouvailles, envoyez-moi vos photos et je publierai toutes celles qui me plaisent…

  • Pare-soleil de voiture
  • Didgeridoo (roulé)
  • Sous-verre de table
  • Réparation : tube d’aspirateur (diamètre réglable)
  • Découpé à la main pour faire un puzzle
  • Pot à crayons (roulé puis coupé)
  • Éventail géant (plié plié plié)
  • Rouleau à pâtisserie géant
  • Tapis de souris (au moins 12 par carte)
  • Cache-misère (à mettre sur toute surface moche)
  • Côté blanc : écran pour vidéoprojecteur