Idées pratiques

Comment sortir les planisphère du carton sans les abîmer ?

Depuis octobre 2020 je mets les planisphères UNE PAR UNE dans le carton d’envoi donc vous n’aurez aucun problème à les sortir 🙂

Comment mettre en valeur les planisphères ?

Le format 70 * 100 cm est standard, mais c’est à peu près le plus grand des formats facilement encadrable.

Je propose des planisphères encadrées à la vente, mais seulement en local, détails ici.

Vous aurez probablement les meilleures idées sur comment mettre en valeur vos cartes, car vous savez ce que vous aimez, où vous habitez, etc. Voici quelques possibilités d’ordre général. Pour les plexiglas, sous-verre et cadres standard, on les trouve en magasin de décoration / bricolage / maison.

  • Nues

Ces cartes se fixent facilement aux murs. En fonction de votre mur : punaises, clous, clous de tapissièr·e, scotch, scotch double face, Patafix, agrafes, etc — budget 1 à 3 € —

  • Sous plexiglas

Les inconvénients : peut s’abîmer et gondoler – Les avantages = léger et peu onéreux — budget 15 à 20 € —

  • Sous verre

Les inconvénients : fragile lors du transport et de l’installation – Les avantages = parfaitement droit et lisse, meilleur rendu que le plexiglas, peu onéreux — budget 15 à 20 € —

  • Encadrement (standard)

Les inconvénients : assez lourd, assez fragile lors du transport et de l’installation, rarement beaucoup de choix de formes / couleurs – Les avantages = plus beau, meilleur rendu que les solutions précédentes — budget 30 à 40 € —

  • Encadrement (sur mesure)

Les inconvénients : le prix (et les déplacements à faire), le poids – Les avantages : possibilité de personnalisation complète au niveau couleurs, formes (en 3D), matières, taille de cadre, rajout de rehausse / passe-partout / Marie-Louise, verre anti-reflet / invisible / anti-UV, etc — budget 120 à 400 € environ —

  • Encadrement (fait soi-même)

Le “do it yourself” en anglais ! Les inconvénients : ça prend du temps (trouver les infos, décider d’un modèle, acheter les matériaux, réaliser le cadre, encadrer) et, en fonction du modèle, ça peut nécessiter aussi des outils et des compétences en bricolage – Les avantages : personnalisable à 100%, ça revient moins cher qu’un encadrement fait pas un·e pro. Vous trouverez plein de vidéos tutoriel sur les internets, en fonction de vos outils et vos compétences en bricolage. Je trouve cette vidéo bien faite 🙂 En termes de rendu final, et au-delà de l’intérêt pédagogique, si vous n’avez aucun matos et aucune compétence en bricolage ça vous reviendra beaucoup moins cher d’acheter un cadre standard — budget très variable en fonction de ce que vous avez déjà comme matériel et outils —

Où les accrocher ?

Où vous voulez ! 🙂

Si vous ne savez pas trop : l’endroit qui me semble le plus adapté pour cet objet est, accrochez-vous bien : les toilettes ! Car c’est tout simplement l’endroit où l’on peut prendre le temps de la regarder, de lire, de s’évader… Autre avantage : si on la place bien, les enfants peuvent aussi la lire facilement.

Bien sûr ça marche aussi très bien dans un salon, une chambre (pourquoi pas au plafond au-dessus du lit ?), un couloir, un bureau, un hall d’entrée, une bibliothèque, etc. C’est mieux quand on a un minimum de recul pour pouvoir l’embrasser du regard toute entière…

Quelques usages insolites ?

Comme tout objet, il peut être subverti par modification et extension de ses usages ! Je vous invite à enrichir ce paragraphe de vos propre idées, trouvailles, envoyez-moi vos photos et je publierai toutes celles qui me plaisent…

  • Pare-soleil de voiture
  • Didgeridoo (roulé)
  • Sous-verre de table
  • Réparation : tube d’aspirateur (diamètre réglable)
  • Découpé à la main pour faire un puzzle
  • Pot à crayons (roulé puis coupé)
  • Éventail géant (plié plié plié)
  • Rouleau à pâtisserie géant (bien serré)
  • Tapis de souris (au moins 12 par carte)
  • Cache-misère (à mettre sur toute surface moche)
  • Côté blanc : écran pour vidéoprojecteur